Jour 6, samedi 27 octobre

 

Bonjour à tous.

Le séjour des magasins Oasis et Koï Lagos de Jardim touche à sa fin, et donc, nous galopons un peu partout alentour, pour combler leurs dernières lacunes... Avec une réussite mitigée.

Il nous reste toutefois la journée de demain, pour trouver les dernières pièces manquantes à leur puzzle.

 

 

Contrairement à ce que vous pourriez imaginer, ce n'est pas dans le monde merveilleux des tubbies que nous sommes venus pêcher ce matin.

 

f01

 

... mais chez Takahashi-san !

Les kumonryus et benikumonryus, ainsi que les gosankes doitsus et les shusuis, sont les variétés habituellement produites ici pour lesquelles nous avons fait le déplacement.

f02

 

Une pêche de doitsu est en cours de déchargement à notre arrivée.

f03

 

Nous faisons main basse sur les meilleurs sujets déchargés, puis sélectionnons plusieurs caisses de nisaïs pour nos magasins.

f04

 

Kévin sexe et trie 6 nisaïs doitsus de très belle taille, 40 45 cm, pour l'Oasis.

Ces doitsus sont particulièrement intéressants : peau superbe, patterns équilibrés, belle morphologie, beni solide et sumi irréprochable.

f05

 

Pedro fait de même pour le shop portugais KLDJ.

f06

 

Pour La Pisciculture de Villette je mets de côté ces 3 nouveaux doitsus.

f08

f09

f10

 

Nous continuons la sélection avec d'autres nisaïs moins grands.

Ci-dessous un assortiment made by Koï Lagos de Jardim.

f11

 

Puis une nouvelle boite Pisciculture de Villette.

f12

 

Et enfin, celle de l'Oasis ci-dessous.

f13

 

De retour sur Ojiya pour le début d'après-midi, nous passons chez Marudo.

f14

 

Ce qui nous permet :
- 1° de féliciter Hirasawa-san pour le prix suprême de Grand Champion, qu'il vient de remporter ce jour au Niigata Nogyosaï d'Ojiya.
- 2° de compléter notre sélection CDN 2018, avec 2 pièces majeures !

 

Un sansaï doitsu magoï de 60 cm, femelle, qui rejoindra le magasin Auvergne Nature à Cournon d'Auvergne cet hiver.

La variété n'est pas fréquente, et la qualité élevée... je suis particulièrement content de cette trouvaille.

f15

 

Et enfin, ce ginrin chagoï sansaï femelle, qui ormis 2 ou 3 écailles disgracieuses ( car momentanément incolores et en cours de repousse ), frôle la perfection !

60 cm, gros potentiel de croissance, superbe teinte kaki-olive, body solide, joli ginrin, peau pure et douce, écaillage régulier, etc.

Bref, un Must de la maison Marudo... qui ira rejoindre le magasin Koï Zen à la Réunion.

f16

 

Les derniers Lumens solaires nous permettent de faire encore 2 visites, mais de contrôle seulement...

Dès demain, nous mettrons à profit ces check crépusculaires, pour attaquer la journée efficacement.

 

A tout à l'heure.