Automne 2013

Jour 8, mardi 29 octobre.

 

Bonjour à tous.

 

Nous venons de faire le compte, ce soir, du nombre de jours restants pour terminer notre sélection.
Et bien le résultat fait un peu peur ! Plus que 2 jours à arpenter les montagnes de Niigata, et une demi-journée chez Omosako koï farm près d'Hiroshima.

Autant dire que la pression monte.

Mais pour faire de bons achats, il faut:
Du temps pour visiter les nombreux éleveurs d'Ojiya et ses alentours.
Du temps pour choisir finement les meilleurs koïs possibles.
Du temps pour évaluer la pertinence des prix et négocier si besoin ensuite.

Nous avons donc attaqué cette journée de bonne heure avec l'objectif de visiter au moins 5 éleveurs, dont Igarashi Seiki, chez qui nous entamons cette journée.

IMG 2966

Nous avions pris rendez-vous il y a quelques jours, pour avoir le premier choix sur un lot d'ochiba shigure qui a été pêché hier.

Igarashi Seiki élève principalement des benikikokuryus, des ochibas, des yamabukis, et toutes ces variétés sont produites à partir de ses propres lignées de sang.

IMG 2967

Les poissons sont en super forme, et nous avons un large choix à notre disposition.

IMG 2968

Je sélectionne pour nos magasins partenaires Couleurs de Niigata, ces 2 boites d'ochibas ci-dessous.

IMG 2969

Ils affichent une très belle qualité de peau, et des patterns plutôt seyants.

IMG 2972

Ils sont accompagnés de quelques chagoïs couleur caramel, possédant une jolie peau.

Puis je sélectionne ces nisaïs doitsus ci-dessous.
Doitsu kujaku et benikikokuryu.

IMG 2975

Ma sélection de nisaïs, se termine avec ces koïs légèrement plus petits mais très jolis.

IMG 2977

Peu de sansaïs sont disponibles dans les grands bassins, je remarque du coup rapidement le beni-kumonryu ci-dessous.

Après sa pêche, nous discutons prix avec Igarashi-fils, mais le budget est vraiment élevé...je vais réfléchir un jour ou deux.

IMG 2981

Nous prenons une petite boisson, et reprenons la route, direction la ferme Kaze.

IMG 2992

IMG 2993

Nous voici chez Kaze.

IMG 2994

Comme les nisaïs ne nous emballent pas trop, nous jetons un coup d'oeil dans la serre des sansaïs et yonsaïs.

IMG 2996

Peu de koïs nous attirent, mais je vais tout de même sélectionner ces 4 nisaïs showas mâles de 50 cm environ, qui sont superbes, et pour lesquels nous avons pu négocier une belle remise.

Je suis très satisfait de cet achat, car le rapport qualité prix est vraiment excellent.

Ces koïs sont produits à partir de géniteurs Daïnichi et Sekiguchi, croisés avec la lignée de sang maison, celle de Kaze.

IMG 3010

IMG 2998

IMG 3002

IMG 3008

Sur le chemin de retour nous passons rendre visite à Suda koï farm pour y trouver, éventuellement, des kumonryus.

Mais presque plus rien en stock !
Kazutaka-san nous appelera à la prochaine pêche, pour que nous puissions venir aussitôt sélectionner quelques uns de ses kumonryus et irenagas ou koïs voilés.

La pause sandwich est une courte formalité, nous nous rendons maintenant chez Marudo pour sélectionner les gosankes que nous n'avions pas eu le temps de trier hier soir à cause de la nuit tombante.

IMG 3014

Toute l'équipe est à l'affut... pourvu que ça vaille le coup.

Cédric.

IMG 3016

Keiko-san.

IMG 3018

Frédéric.

IMG 3020

Même Thomas ! si si !

IMG 3021

Les koïs pêchés, nous nous rendons mieux compte à quelle qualité nous avons à faire.

Nous négocions un prix pour une quantité, la négociation est dure, mais Hirasawa-san accepte de nous faire un super prix.

IMG 3023

Je sélectionne pour les magasins Couleurs de Niigata les 3 jumbos kohakus et les 3 jumbos sankes ci-après.

IMG 3024

IMG 3025

IMG 3026

IMG 3027

Keiko-san prend les photos habituelles des boxes.

IMG 3028

Ces nisaïs mesurent tous autour de 50 cm.

IMG 3031

IMG 3032

IMG 3033

Le reste de l'équipe Marudo, rentre de pêche avec un gros lot de sansaïs et yonsaïs, composé de yamabukis, chagoïs et karashigoïs.

Ces jumbos koïs, proviennent d'un grand étang, qui accueille durant la belle saison 500  sujets âgés de 3 et 4 étés.
Nous avons fait un rapide calcul, avec une moyenne de 6 kg par sujet, cela représente 3 tonnes de kawarimonos ! ! !

IMG 3034

Nous assistons patiemment au déchargement, pour pouvoir être aux premières loges pour la sélection.

IMG 3041

IMG 3045

IMG 3046

Le déchargement terminé, nous sélectionnons dans le bassin des kawarimonos les plus intéressants sujets, grâce à la précieuse aide de Matcho.

Je prend pour les magasins partenaires, le chagoï sansaï de presque 70 cm ci-dessous, au body hallucinant.

IMG 3062

La qualité de peau est elle aussi remarquable, et la teinte vert olive très agréable.

IMG 3063

Ce koï vient tout juste de sortir d'étang, et malgré ça, son fukurin est clair, brillant et super-clean.

Un magnifique koï, au potentiel de croissance énorme.

IMG 3064

Nous retournons vers les montagnes et passons chez Sakazume en vitesse, pour y reprendre quelques nisaïs, car les yamabukis et koïs noirs achetés ici il y a quelques jours, sont déjà tous vendus.

Il faut refaire quelques emplettes.

IMG 3066

IMG 3067

Ainsi, les magasins Couleurs de Niigata, pourront tous offrir ce type de koïs dans quelques semaines.

IMG 3075

Matsukawabake, shiro utsuri, karasugoï, yamabuki, sont les variétés représentées dans cette boite.

Il nous reste encore un peu de temps avant la nuit, nous rendons visite à Taro Kataoka qui a pêché des asagis hier après-midi.

Les trois frères Kataoka sont là. De gauche à droite, Taro l'ainé, Djobu le cadet et Masahito.

IMG 3079

Nous sommes tous concentrés.

IMG 3080

IMG 3081

IMG 3082

Je sélectionne les asagis ci-dessous. Nisaïs, mâles et femelles mélangés, mesurant 35 cm environ.

IMG 3083

IMG 3084

Nous profitons d'être là pour contrôler l'évolution des deux sankes laissés en azukari l'an passé ici.
Un par Normandie Koï et l'autre par l'Oasis.

Ils ont maintenant 3 étés.

Ils sont très beaux, mais ont peu profité...
Leur nourrissage a été difficile en fin de saison, de ce fait, ils ne font pas la taille qu'ils auraient pu faire.

IMG 3095

Celui de l'Oasis ci-dessus, et celui de Normandie Koï ci-dessous.

Taro-san leur propose de les remettre gratuitement une année supplémentaire en azukari, pour rattraper un peu le manque à grossir de cette année.

Ils acceptent volontier cette offre qui est vraiment correcte.

IMG 3096

Nous les reverrons l'année prochaine.

Une visite chez l'éleveur Otsuka clôture sans grande satisfaction cette journée, car peu intéressant, et trop cher.

 

Demain la journée sera consacrée en grande partie au showa, car nous visiterons Sekiguchi et Takahashi koï farm.

A demain.