Automne 2014

Jour 4, jeudi 23 octobre.

 

Bonjour à tous.

 

Nous avons un rendez-vous important ce matin.

Nous sommes invités chez les frères Yagenji pour un ikéagué, et plus si affinités !

Lors de nos derniers passages ils n'avaient pas beaucoup de poissons à nous proposer, ou étaient occupés avec de nombreux clients.
Donc ce matin, cadeau, nous avons la ferme et les 2 breeders pour nous seuls.

 

En route, avec pour guide aujourd'hui, Chikara NOGAMI !... Que d'mande le passionné ?!

DSC 7053

Pratiquant un très bon anglais, Chikara-san, sera un guide hors-pair aujourd'hui sur les routes de Niigata.

DSC 7054

Malheureusement je ne peux vous mettre ici les photos de cette pêche, car par bonheur ( désolé )  j'ai eu la chance d'enfiler les waders pour toute la durée de cette fameuse récolte.

Plus de 100 magnifiques nisaïs en pleine santé seront sortis de ce mud-pond faisant environ 1000 m2.

Cédric de l'Oasis, David et Fred de Normandie Koï sont de la partie bien entendu !

DSC 7062

DSC 7065

DSC 7066

DSC 7067

Retrouvez toutes les photos de cette pêche sur les sites internet de l'Oasis et de Normandie Koï.

DSC 7071

Nous sommes de retour à la ferme, et Daisuke Yagenji effectue le tri de ses nisaïs, les classants dans 7 catégories.

Du premier prix, jusqu'au tategoï, en passant par différentes qualités, chaque koï est inspecté un à un, puis placé dans son bassin de destination.

DSC 7072

DSC 7073

DSC 7074

DSC 7079

DSC 7085

DSC 7087

DSC 7088

DSC 7090

Cette manipulation est réalisée par les breeders, avec une efficacité et une dextérité impressionnante.
Respect !

DSC 7092

DSC 7094

Les derniers arrivants, n'ont pas le temps de découvrir leur nouveau gite, que déjà nous dégainons les épuisettes.

Je sélectionne les 15 premiers nisaïs ci-dessous.
Ils sont très beaux, de belle taille, et leur rapport qualité / prix est excellent.

DSC 7100

DSC 7102

DSC 7104

Puis, dans une taille légèrement supérieure et une gamme plus élevée, je choisi ces 12 nisaïs.

DSC 7112

DSC 7117

DSC 7123

Autant vous dire, que bon nombre des koïs pêchés lors de l'ikéagué de ce matin, feront le voyage vers la France.

Nous remercions vivement les frères Yagenji pour cette opportunité, et filons vers d'autres breeders.

DSC 7160

Après notre pause déjeuner, nous visitons Miyatora.

DSC 7163

DSC 7165

J'y sélectionne un beau hi-utsuri femelle, mesurant environ 60 cm, à la peau très propre, et au sumi qualitatif.

Un vrai bon coup, à très bon prix, vu la qualité, la taille et le potentiel de ce koï.

DSC 7183

Dans le même bassin, nous pêchons différents tanchos : un ginrin, un doitsu et un sanke, tous sansaïs.

DSC 7185

Leur qualité est plutôt élevée.

Mais c'est l'originalité et la rareté qui me font craquer cette fois-ci.

Je sélectionne le doitsu tancho.

DSC 7196

Avant la tombée de la nuit, nous avons juste le temps de passer chez Chogoro, notre éleveur de purachina fétiche, pour prendre possession d'une commande passée il y a plusieurs mois déjà.

DSC 7200

Comme Hiroï-san ne produit que peu de sansaïs, je lui avait commandé bien à l'avance un top sansaï purachina.

Il nous accompagne jusqu'au site où il stocke ses meilleurs koïs ainsi que quelques koï-parents.
Mais nous ne pourrons en acheter qu'un.

C'est l'Oasis qui repart avec ce koï superbe, qui sera visible chez eux en décembre.

Nous profitons d'être sur place pour demander une faveur supplémentaire à Nabuaki Hiroï, en lui demandant de nous céder cet autre sansaï ci-dessous, de qualité équivalente au précédent, mais dans sa version "mâle".

DSC 7205

Il accède à notre requête, nous repartons ainsi avec ces 2 koïs exceptionnels dans nos filets.

Nous repasserons chez Chogoro, dans quelques jours pour y sélectionner les nisaïs purachinas dont nous avons besoin.

DSC 7210

DOMO aligato Hiroï-san.
A très bientôt.

 

Les journées passent à une vitesse hallucinante... il fait déjà nuit.

A demain.