Automne 2014

Jour 5, vendredi 24 octobre.

 

 Bonjour à tous.

Malgré une journée chargée, le compte-rendu sera frugal, car nous n'avons visité que 3 éleveurs aujourd'hui.

Nous avons trainé nos bottes chez Sakazume et Marusaka ce matin, puis chez Marudo cette après-midi.

Mais chacune de ces visites fut fructueuse.

 

Après un rapide passage chez Sakazume, infructueux pour ma part, nous arrivons chez Marusaka, où je sélectionne les 2 boites de nisaïs ci-dessous.

DSC 7218

DSC 7219

Puis les 2 sansaïs ci-dessous.

Un joli benikikokuryu.

DSC 7230

Et ce très propre midorigoï. Une variété rare avec ce niveau de qualité.

DSC 7227

Après un rapide coup d'oeil dans la serre des grands koïs, où nagent les plus beaux bébés de Teruyuki HIROÏ, nous faisons notre pause déjeuner.

 

Nous arrivons maintenant chez Marudo, pour photographier les différents grands kawarimonos que nous avions achetés il y a deux jours.

J'avais alors sélectionné cette splendide femelle yonsaï karashigoï de 75 cm.
- structure osseuse prometteuse
- taille importante pour l'âge
- qualité de peau idéale
- couleur très agréable et maillage parfait
Un très joli poisson, prometteur, qui aura un effet boeuf dans un beau bassin dès l'année prochaine, et plus encore dans les années à venir.

DSC 7247

Puis cette autre femelle karashigoï de 70 cm, mais en doitsu.
Mêmes critiques que la précédente, mais avec beaucoup moins d'écailles, et l'aspect soft des doitsus en prime.

DSC 7252

Les prises de vues terminées pour Normandie Koï, l'Oasis et moi, nous passons dans la serre des sansaïs pour une nouvelle sélection.

J'y trouve 2 très belles ginrin-chagoïs.

DSC 7269

DSC 7271

Ainsi que ces 3 sansaïs de 60 cm environ: 2 mukashi-ogons à gauche, et 1 gin-kabuto.

Des koïs à fort potentiel de croissance, qui sauront exprimer un beau développement esthétique, et une importante croissance si les soins prodigués et la qualité du bassin le permet.

DSC 7289

 

Sur ces quelques poissons, je vous remercie pour votre lecture, et vous dis à demain.