Automne 2014

Jour 6 samedi 25 octobre.

 

Bonjour à tous.

Eté indien à la japonaise aujourd'hui à Ojiya, avec des températures dépassant les 25 °C.

Des conditions météos parfaites,
pour une chasse aux koï en claquettes !!!

 

Le rendez-vous pris hier soir chez Isa étant fixé à 10 H ce matin, nous démarrons la journée avec un petit échauffement des yeux chez Daïnichi.

Futoshi MANO nous guide dans les différentes serres.
Shigeru son frère cadet, trie les tosaïs showas récemment rentrés d'étang.

DSC 7295

DSC 7296

Peu de nisaïs ont été pêchés à cause du retard pris sur la construction de la nouvelle serre ( et oui,,, encore une nouvelle serre pour Daïnichi ) qui servira à l'hivernage des tosaïs.

Toutefois, 3 bassins accueillent un lot de nisaïs en vente.

Et la qualité est,,, OUFFF,,, pas grand chose à dire !

La Daïnichi Koï Farm a bel et bien réussi son envol vers le haut de gamme ultime, et croise désormais à des hauteurs stratosphériques, qu'aucun autre breeder de Niigata ne lui dispute.

J'y ai demandé 2 prix de nisaïs, et,,, j'ai toussé.

Voici l'un d'eux.

DSC 7307

DSC 7312

L'echauffement terminé, nous filons à notre rendez-vous, Isa Koï Farm.

Notre caméraman s'y fait un plaisir, peu raisonnable, mais tellement bon.

DSC 7316

Avec cette magnifique femelle kindaï showa de 2 étés.
J'attends déjà avec impatience de voir son évolution future.

Félicitations François.

DSC 7327

L'Oasis et Normandie Koï s'y partagent un bassin de sansaïs showas, que vous retrouverez chez eux pour les porte-ouvertes d'automne.
Un très joli coup, sur des koïs haut-de-gammes très intéressants, grâce au volume acheté.

Vient l'heure de quitter la Isa Koï Farm, de déjeuner, puis, d'une visite à la Yamazaki Koï Farm.

J'y sélectionne les nisaïs ci-dessous à très bon prix.

DSC 7340

Dont quelques jolis irenaga-goïs ( koïs voilés ) de belle taille, et quelques spécialités de la ferme: des doitu-hariwakes.

DSC 7351

Dans les bassins de sansaïs, je choisis un shusui voilé, un aka-matsuba, un ginrin ochibashigure et un ginrin benigoï voilé.
Ils mesurent tous autour de 50 cm.

DSC 7353

Dans la serre qui abrite les yonsaïs et gosaïs mais aussi d'autres sansaïs, nous inspectons quelques sujets.
Hormis quelques options mises, nous n'y prenons rien pour le moment.

Même pas ce superbe aï-goromo mâle, un vrai dandy !

DSC 7365

Nous rendons visite ensuite à Hirasawa-san, à la Marusei Koï Farm, mais juste pour y prendre la température et un rendez-vous pour demain.

La journée se termine une nouvelle fois chez Chogoro.
Un autre koï que j'avais commandé il y a quelques mois y est enfin visible.

Il s'agit, ni plus ni moins que du meilleur yonsaï de la ferme. Excusez du peu.

DSC 7370

Nabuaki Hiroï me fait une fleur sans pareil. Alors malgré le prix élevé, j'accepte son offre très, très volontier.
Ce genre de koï n'est pas vendu par les breeders habituellement.

DSC 7375

Cela faisait plusieurs années déjà que je sollicitais Hiroï-san pour avoir ce genre de koï.
La patience a enfin payé, car après avoir acheté un de ses 2 tops sansaïs femelles avant-hier soir, ainsi que son meilleur géniteur mâle de 3 étés, maintenant, j'ai droit à ce nouveau purachina magique.
Je lui suis très reconnaissant, et j'espère pouvoir trouver un client qui saura prendre soin d'elle, et prêt à payer le prix de cette exception.

DSC 7379

 0 défaut ! 69 cm ! Un vrai concentré de purachina "powered by Chogoro".

DSC 7381

La voici dans son dernier bassin japonais.

DSC 7382

DSC 7383

Désolé pour la qualité des photos, mais elle était un peu nerveuse, donc nous n'avons pris aucun risque.

 

A demain.