Automne 2016

Jour 4, mercredi 19 octobre.

 

Bonjour à tous.

 

"Gaijin Paradise"

C'est ce que me réplique comiquement Matcho ce matin, quand je lui fais remarquer que les koï-dealers étrangers affluent massivement dans les montagnes.

Car contrairement aux 2 jours précédents, aujourd'hui nous n'étions plus seuls chez les breeder Niigatais.

 

C'est le premier jour pour l'Oasis et Thomas.

Thomas-san GAMBATTE KUDASAÏ !

d01

Nous entamons la journée chez Hiroï car Thomas cherche quelques goshikis spéciaux.

Mais à notre arrivée la serre est pleine à craquer, et pas seulement de koïs !!!

d02

 

Mais en jouant un peu des coudes, nous parvenons à nos fins, et Thomas peut pêcher et examiner quelques sujets.

Rien de parfaitement adapté à sa recherche malheureusement... Nous reviendrons plus tard si besoin.

 

Il nous reste encore une heure à "exploiter" avant notre prochain rendez-vous.
RDV que j'avais pris lundi matin avec Takashi Kawakami.

 

Dans l'intervalle nous visitons, Maruhiro, chez qui nous ne sommes pas encore passé.

d03

 

Il est agréable de voir que quelques travaux ont été réalisés pour améliorer les bassins et leurs abords, rendant ainsi la pêche bien plus facile.

Tout doucement, les ikéagués drainent la production annuelle des breeders vers les koï-houses.

Mais pas mal de bassins restent encore à garnir... C'est le cas chez Maruhiro.

 

Thomas et moi, ne faisons qu'une boite chacun, car le stock ne permet pas mieux.

La mienne est composée de 9 sujets mesurant 35-40 cm.

Ginrin chagoï, mukashi-ogon, kohakus, hi-utsuri, ginrin hi utsuri, benigoï, showa et doitsu soragoï.

d04

 

Allez, il est l'heure, nous filons chez Takashi-san.

d04b

 

Pour Thomas ça roule à merveille, aucun jet-lag ! Solide !

d05

 

Nisaïs goshikis et asagis descendent gentiment du camion, et remplissent de couleurs les bassins extérieurs.

d06

 

Un koï à la lumière du jour, c'est quand même fabuleux !

d07

 

Round 1: asagi sélection !

Thomas et moi nous partageons une sélection faite tout simplement par le meilleur éleveur d'asagi de la planète, enfin son frère, mais quand même !

d08

 

Voici les 4 sujets que je choisis pour les magasins Couleurs de Niigata.

D'abord 3 femelles, mesurant autour de 45 cm +.

d09

d10

d11

 

Matcho est lui même surpris par le prix que nous obtenons... car pour du premier choix sortie de pêche, avec cette qualité,,, "wa it's cheep !"

Ces jeunes filles en bleu-blanc-rouge seront accompagnées par le garçon ci-dessous au gabarit identique.

d12

 

Du très bel asagi.

 

Round 2 : goshiki sélection !

Round beaucoup plus difficile à gérer, car les prix ne sont plus les mêmes !... "ça pique un peu"

Mais certains sont tellement beaux, et puis c'est quand même LA spécialité de la maison.

Alors je prends mon temps, j'en examine quelques uns de très près, j'hésite, mais je fini par craquer pour...

Un mâle de 38 cm environ, d'excellente qualité.
Beni parfaitement uniforme, immaculé et lumineux; pattern bien balancé et proportionné; body-shape ok; belles nageoires; pas de défauts.
Show-class quoi !

d13

 

Puis nisaï toujours, mais femelle.
Très très belle. Elle mérite vraiment son prix.
Du potentiel d'évolution, des qualités foncières élevées à tous les étages...
Pas de doute, ça peut donner du très beau goshiki dans le futur.

d14

 

Ouf, c'est suffisant pour ce matin.

Pic-nic Time.

d15

 

Pic-nic amélioré quand même !

Itadaïkamasssu

d16

 

Après cette agréable pause, nous faisons le tour de la serre, et fouillons des yeux tous les bassins.

Il y a un peu de poissons c'est bien, mais pas forcément les variétés et budgets que nous recherchons.

 

Je ne peux toutefois pas résister à l'aguichage éhonté de 2 nisaïs shiro-utsuris terriblement sexy !

Voici le premier, une femelle de 43 cm environ.

Ce shiro, c'est du grand spectacle à venir...
La complexité du sumi pattern sous-jacent à l'avant, combiné à une qualité de peau élevée, le tout sur un solide body, permettent d'espérer de belles choses.

d18

 

Elle sera ccompagnée de sa petite ( 40 cm environ ) soeur en photo ci-dessous, qui est loin d'être sa jumelle.
Car même si elles ont en point commun ce parfait shiroji, leur charisme s'appuit lui sur 2 patterns totalement opposés.

Si pour la première le motif pourrait être qualifié de structuré et monolithique, lui donnant une beauté plutôt masculine, celui de la seconde serait lui plutôt fluide et végétal offrant vous l'avez compris une esthétique vraiment féminine.

Pour ce shiro-utsuri, là encore, le spectacle d'une belle évolution est grandement probable.

d19

 

Me laissant à mes rêveries, Thomas continue le boulot, et sélectionne une série de 5 sympathiques nisaïs mesurant entre 40 et 45 cm.

d20

Une belle sélection de Thomas pour l'Oasis.

Eleveur suivant : Mano.

Nous passons surtout pour voir ce qu'il a en bassin, mais Thomas et moi en profitons pour faire rapidement la sélection de quelques nisaïs.

Pour les magasins Couleurs de Niigata, je déniche les 7 poissons ci-dessous.
Ce sont des nisaïs de 34 à 40 cm+
- shusuis
- gin-shiro-utsuri
- kin-showa
- kin-matsuba

d21

 

Le soleil baisse, mais il nous reste assez de temps pour une dernière visite.

Ca sera Shinoda.

d22

Où je sélectionne, 2 hi-utsuris, 4 ginrins showas et 1 doitsu showa. 40-45 cm pour la taille.

d23

d24

 

Le soleil se couche, encore quelques photos de paysage et nous rentrons à l'hôtel.

d25

 

Vous pouvez si vous le souhaitez, retrouver toutes les photos et les commentaires de Thomas, sur son reportage quotidien en suivant ce lien ici.

 

A demain.