Hobby-trip 2014

Jour 3, dimanche 23 novembre.

 

Bonjour à tous.

 

Petite devinette.

"C'est gris, c'est froid, c'est humide et c'est triste."

 Réponse :

Non ce n'est pas un soragoï plein de shimis et en manque de magnesium, noonn.
C'est le temps sur Ojiya ce matin !

 

Mais on ne va pas se laisser baisser le moral par une petite météo de saison ?!?!

DSC 8769

Premier éleveur du jour : Maruhiro Koï Farm.

Avant de repartir, Stéphane se prendrait bien un p'tit tancho pour la route .... surtout pas ce temps froid .... ( désolé )

DSC 8771

Mais quand nous arrivons, d'autres clients sont déjà là.
Manières obligent, nous patientons un peu, puis au bout d'une demi-heure, découragés, nous partons.
Retour prévu ici en fin de matinée.

Petit tour chez Marudo Koï Farm maintenant.

Car Hervé et Stéphane ont bien envie de découvrir cette célèbre ferme, mais aussi parce que j'ai une commande de doitsu-karashigoïs.

DSC 8772

D'abord, nous prenons le temps de faire le tour des différentes serres avec Hisashi Hirasawa.

Nous voyons de très beaux sankes et kohakus de 3 et 4 étés.

Le stock de chagoïs et karashigoïs a bien baissé depuis le mois dernier.

Les grands kawarimonos de la ferme font toujours autant d'effet la première fois qu'on les voit.

Pas mal de yamabukis sansaïs encore en stock.

Et, et, quelques sansaïs doitsu-karashigoïs nous attendaient sagement ! Les braves poissons.

DSC 8774

Il n'y en a pas beaucoup.

Une trentaine peut être, et peu sont jolis...

Le prix est un peu au-dessus de ce que j'imaginais aussi.

Alors avant d'attaquer la pêche, je tente une négociation pour 10 sujets.
Non pas que j'ai absolument besoin de cette quantité, mais c'est le nombre de koïs intéressants que je pense pouvoir trier dans ce bassin, et un prix appelle forcément une quantité... si petite soit elle.

DSC 8778

Les talents de négociateur de Matcho, la bonne humeur de Hisashi-san, et les quantités achetées ici préalablement, me permettent d'obtenir un prix sympa.

Matcho joue de l'épuisette 5 minutes, et les 10 meilleurs sujets sont dans le grand bowl.

DSC 8779

Très belle surprise, ils sont vraiment chouettes une fois sur fond bleu dans l'eau propre !

Le prix négocié est décidément OK.

Avec les conseils du boss, je réalise la sélection finale des 9 sansaïs ci-dessus et dessous pour les magasins Couleurs de Niigata.

DSC 8789

De haut en bas, des meilleurs vers les moins qualitatifs.

Mais tous mesurent de 60 à 65 cm, et possèdent un excellent potentiel de croissance puisque leur mère avoisine le mètre, et le père n'est pas mal non plus ... supérieur à 85 cm !

DSC 8793

Le budget n'est pas celui que je prévoyais en arrivant ici, mais la qualité non plus  ^-^
Nous remercions Hirasawa-san et filons.

L'heure tourne.
Retour chez Maruhiro.

DSC 8806

Le bowl se remplit doucement de nisaïs après quelques minutes de pêche.

DSC 8803

Stéphane prend son temps pour bien étudier tous les tanchos disponibles.

DSC 8808

Et choisi ce nisaï de 38 cm environ, mâle, mais de bonne qualité.

DSC 8820

Je complète encore la boite avec cette femelle ginrin chagoi au superbe ginrin, mesurant autour de 42 cm.

DSC 8828

Après la pause déjeuner, le soleil est revenu.

Nous passons rendre une visite à la Nogami Koï Farm.

Pour le besoin de Matcho, et pour le plaisir des yeux.

DSC 8832

Tous les nisaïs sont vendus.

Mais il reste encore quelques possibilités d'achats dans les tategoïs de 2 étés.

DSC 8829

C'est très, très beau !

Ces bassins sont vraiment impressionnants. Presque trop beaux.

Trouver des défauts sur ces kohakus est une gageur.

DSC 8830

Matcho fait pêcher un des nisaïs tategoïs.

DSC 8834

Splendide. J'adore. Des qualités idéales, et un style élégant.

J'en fait pêcher un... des fois que Nogami-san se trompe en me donnant le prix !!!!

DSC 8840

Mais j'ai l'impression qu'il ne se trompe pas beaucoup...

J'esquisse une petite grimace et le koï retourne à l'eau.
Je suis presque gêné d'avoir fait pêcher un koï à ce prix.

DSC 8841

Une merveille.

 

Comme nous avons un peu de temps, et Nogami-san aussi, il nous fait voir son kohaku-chouchou.

DSC 8843

Un kohaku de 4 étés, mesurant 78 cm ! hic !

DSC 8845

Je ne vous ressors pas ma caisse à outil de superlatifs n'est ce pas ?

DSC 8846

De la bouche de Nogami-san, un futur challenger sur les meilleurs koï-shows dans les années à venir.

DSC 8850

Et je veux bien le croire !

DSC 8851

Voilà ! Journée terminée déjà.

Et en plus, c'était la dernière à Ojiya pour notre premier groupe.

Car demain nous partons pour Kyoto.

En effet un petit épisode touristique est au programme avant le retour vers la France pour Hervé et Stéphane.

 

A demain.