Hobby-trip 2014

Jour 7, samedi 29 novembre.

 

Bonjour à tous.

Un temps maussade est de retour sur Ojiya ce samedi.

Mais l'équipe arbore toujours un moral radieux elle !

 

C'est parti, premier éleveur de la matinée, Marusaka Koï Farm.

Teruyuki-san nous attendait.

DSC 8948

Nous sommes venus voir ici ce matin, si quelques nisaïs pourraient plaire à Evelyne, Patrick et Lionel.

Je sais que de nombreuses variétés doitsus ou métalliques intéressantes et quelques fois originales, nagent encore dans les bassins.

DSC 8952

Téléguidées par les demandes de nos 3 passionnés, les épuisettes godillent entre les koïs, et sautent d'un bassin à l'autre, puis les chaussettes prennent le relais pour mettre tout ce petit monde en bowl pour l'examen final.

DSC 8953

Le choix est cornélien, car tous ont déjà acheté plusieurs koïs... il faut vraiment être sélectif.

Evelyne et Patrick craquent en premiers, pour cet original nisaï doitsu gin-shiro-utsuri ou gin-bekko, le temps sera juge de paix.

DSC 8954

Lionel qui examine les bowls, depuis quelques minutes, me donne rapidement le détail de son choix.

Celui-là, celui-là, celui-là

celui-là, celui-là aussi, mets celui-là aussi stp,

etc.etc.

Il prend au final une boite entière, de 11 très jolis nisaïs, très variés, et surtout, à son goût, se faisant ainsi une superbe "Marusaka's collection".

DSC 8960

Dans le bassin d'à-côté un très joli, et unique kin-kikokuryu de superbe qualité, fait craquer une nouvelle fois Evelyne et Patrick.

DSC 8972

DSC 8966

Nous prenons ensuite quelques minutes pour aller voir la serre des tosaïs.

Et prendre un peu la température avec Teruyuki de la qualité produite, de nos besoins Couleurs de Niigata, et de ses propositions pour 2015.

DSC 8986

Une santé toujours parfaite, une qualité esthétique générale en amélioration, plus de variétés produites, et une taille moyenne "dans les clous".

Il y aura quelques tosaïs Marusaka dans les magasins Couleurs de Niigata au printemps prochain c'est sûr.

DSC 8989

DSC 8991

DSC 8992

DSC 8996

DSC 8998

DSC 9001

DSC 9003

DSC 9007

DSC 9008

La visite de la serre des tosaïs fut intéressante et constructive.

 

Il est presque midi, nous invitons Teruyuki-san à nous accompagner pour le déjeuner, au célèbre "restau d'la montagne".

Une nouvelle fois ce fut simple, mais tellement bon.

DSC 9011

Peut-être un petit peu trop copieux...

Le début de la digestion est mortel !

DSC 9012

DSC 9014

Vers l'infini et au-delà !!!

DSC 9015

 

Nous embrayons donc tout doucement sur l'après-midi, avec la visite de l'éleveur ....... d'alpaga !!!

DSC 9017

Et oui, l'esprit doit rester ouvert et sensible à toutes choses, même en immersion au pays des nishikigoïs.

DSC 9019

Ici dans le Yamakoshi, au pays des rizières et des mud-ponds, un japonais s'est sûrement pris d'affection pour ces animaux sympathiques, et ouvre les portes de son petit élevage, gratuitement aux visiteurs même quand il n'est pas là !

DSC 9021

Plutôt zens et sociables, ces petites bêtes sont assez attachantes.

DSC 9023

Patrick essaye d'établir le contact...

Sans grande réussite apparemment.

DSC 9025

Lionel lui, se demande lequel il va emmener... noir ? blanc ? brun peut-être ?

DSC 9029

Moi, j'ai choisi le mien.

DSC 9026

Nous reprenons ensuite la route des éleveurs, de koïs.

Direction la Maruhiro Koï Farm.

Espérons que cette fois-ci, le breeder soit là.

DSC 9036

Il a plutôt intérêt...

Car nous nous sommes déjà ratés 3 fois...

DSC 9038

Et Patrick sait être patient... mais... faut pas pousser mémé dans les orties !

DSC 9039

Hirasawa-san ( le boss de la Maruhiro Koï Farm ) doit être particulièrement occupé actuellement, car il enchaine les pêches chaque demi-journée.

Nous arrivons sur la ferme en même temps qu'il rentre d'un énième ikéagué.

 

Nous ne recherchons rien de particulier, ormis peut-être un karashigoï et un yamabuki-matsuba.
Alors je prends mon temps pour éplucher les différents bassins de nisaïs à la recherche de choses un peu spéciales.

Je sélectionne pour les magasins Couleurs de Niigata, les nisaïs ci-dessous, dans une qualité déjà intéressante, et majoritairement femelles.

Avec un très bon prix négocié à la clée pour cette boite.

 

doitsu ginrin kin kabuto

DSC 9044

 

ginrin kin kabuto

DSC 9047

 

yamabuki matsuba ( ou yamabuki mukashi )

DSC 9048

 

shusui

DSC 9052

 

doitsu ochiba

DSC 9055

 

ki utsuri

DSC 9060

 

ginrin karashigoï

DSC 9067

 

Dans une taille et une qualité supérieures, mais toujours nisaïs, je sélectionne ces 5 sujets un peu "bizarres".

Une de leur qualité première, est le potentiel de croissance.
Certains mesurent presque 50 cm, et leurs parents sont des jumbos.

 

Doitsu kogane ochiba ( mais il pourrait aussi s'appeler kin kikokuryu ).

DSC 9069

 

Un deuxième exemplaire, qui tire plus vers le doitsu gin kabuto... normalement il est beaucoup plus noir, mais il s'est pas mal eclairci dans le bowl.

DSC 9079

 

Le troisième sujet de cette série exotique fait presque 50 cm. Je lui donnerais bien le doux nom de doitsu kabuto ochiba !!!
Ce koï aussi, est bien plus noir normalement.

DSC 9080

 

Voici le quatrième laron de la bande, plus facile à nommer celui-ci, c'est un ginga de 45 cm environ.

DSC 9089

 

Le dernier koï de cette série de nisaïs spéciaux, est un kikokuryu à dominante noire.

DSC 9096

 

Cette sélection terminée, nous prenons quelques instants pour admirer les grands koïs de la ferme, qui nagent dans le célèbre bassin circulaire.
Plusieurs sont arrivés il y a quelques minutes seulement.

Chose rare, le niveau général est très élevé, malgré le nombre important de variétés représentées.

Mais les prix, sont eux aussi ... élevés.

DSC 9101

 

La nuit approche.

Nous passons à la gare d'Ojiya afin de réserver nos places de train pour demain après-midi. Car nous partons déjà pour Kyoto.

La dernière matinée sera consacrée à la recherche des quelques variétés encore manquantes pour les magasins Couleurs de Niigata.

 

A demain.