Hobby-trip 2015

Jour 6, samedi 21 novembre.

 

Bonjour à tous.

 

Notre team s'enrichie d'un nouvel élément pour cette troisième journée à Ojiya... Matcho is back !

Belle récolte pour nos hobbyistes aujourd'hui.
Plusieurs kois ont fait le bonheur de Lionel et Antoine, des pistes plus ou moins solides sont à confirmer pour les autres.

 

Masanori Shinoda nous accueille ce matin à la première heure.
Les bassins de nisaïs ont reçu de nouveaux pensionnaires à la vente récemment.

1601

Lionel ne recherche rien de particulier, mais les hi-utsuris ( particulièrement beaux cette saison 2015 ) ne le laissent pas indifférent.

J'en sélectionne deux pour les magasins Couleurs de Niigata, ainsi qu'un ginrin showa plutôt sexy.

1602

1603

1604

Nous reprenons ensuite la route vers les hauts de Mushigame.

1605

Petite pause photo sur un joli point vue panoramique.

Ci-dessus, Françoise est sous le charme.

Annie elle, sous sédatifs !

1606

Quant à Lionel, Antoine et Tonio, ils sont sous leurs nouvelles casquettes.

1607

Marie-Hélène,,, la plus sage est tout sou - rire

1608

Trêve de calambours, passons au breeder suivant : Marujyu Koï Farm.

1609

Nous sommes venus voir une spécialité maison pour Antoine,,, s'il accroche !

1610

Le premier contact est timide,,, pudique...

Les deux individus se jaugent l'un l'autre...

1610b

Mais la glace est finalement rompue !

1611

Cette superbe femelle sansaï ginrin tancho de 55 cm environ rejoindra bientôt son bassin du Sud-Ouest.

1612

Nouvelle incartade à notre parcours de chasse aux koïs, Matcho nous emmène dans la montagne visiter un petit temple dédié à une divinité "Serpent".

1613

ça grimpe sec !

1614

1615

1617

Arrivés au sommet nous nous prêtons volontier aux usages de ce lieu spirituel aux influences shintoïstes.

1616

Après une petite purification, nous faisons une offrande, qui, si elle ne sert pas à "Dieu Serpent", servira au moins à entretenir cet endroit paisible un peu hors du monde.

1618

1619

La marche ça creuse !

Direction un restaurant typique suspendu au dessu de jolies petites gorges, à deux pas d'ici.

 

C'est l'occasion pour nous de faire une photo souvenir en arborant nos couleurs !

Car nous avons étrenné les nouvelles tenues de l'équipe ce matin.

Merci à Tonio pour sa contribution active d'équipementier.

1620

Matcho n'est pas en reste lui non plus !

1621

Il a le topissime privilège de revétir l'uniforme officiel d'entraineur de l'Hobby-équipe Couleurs de Niigata Automne 2015.

1622

Merci Tonio !

 

Nous nous mettons enfin à table,,,

1623

et un rassasiant KATSUTON plus tard, nous sommes à nouveau sur la route des nishikigoïs.

1623b

Kaneko-san doit avoir encore quelques shiro-utsuris en stock j'espère.

1624

Il en a, mais peu !

Je sélectionne tout de même les 5 sujets ci-dessous pour nos magasins Couleurs de Niigata.

1625

Ainsi que le doitsu-showa et le goshiki ci-dessous, qui les accompagneront dans leur boite de voyage.

1626

L'examen du bassin des koïs spéciaux est un minimum syndical.

Et nous avons bien fait, car deux très intéressants poissons vont y retenir toute notre attention.

Ce grand nisaï doitsu-showa de 45 cm au beni-pattern somptueux, promis je pense, à un avenir très esthétique.

1629

Puis ce nisaï kujaku femelle de 45 cm++ arborant une rutilante cotte de maille cuivrée, qui fait de l'oeil à un de nos passionnés...
Passionné qui doit encore réfléchir un peu,,, avant de sauter le pas !

1628

Les mercis et aurevoirs transmis à Kaneko-san, nous reprenons notre quête.

1631

Breeder suivant Marusaka, chez qui les kakis bien mûrs, ont commencé leur phase d'affinage.

1632

1633

C'est sûrement la dernière visite pour moi cette année chez Teruyuki-san, alors je vais essayer d'y acheter plusieurs de ses jolis nisaïs pour les magasins CDN.

1636

Je sélectionne les 2 boites ci-dessus et dessous à très bon prix.

1637

Lionel tente de résister, mais son effort est vain.

1634

Il succombe au charme des 3 nisaïs ci-dessous.

Un karasugoï, un kikokuryu et un kujaku, tous de belle taille.

1635

La nuit est maintenant à nos talons, mais nous tentons tout de même un dernier éleveur.

Izumiya !

Ryu-san nous y retrouve au bout de quelques instants.

1638

Au sein de notre groupe, un sentiment est unanime : nous avons un réel plaisir à scruter dans les bassins de la grande serre.

Il y a des "choses" de grande classe ici, c'est indiscutable.

Je fais un pêcher un shiro-bekko juste pour voir... et nous avons vu !!! C'est, très, beau !

1639

Mais je fais l'impasse cette fois-ci... car le bekko est une variété qui peine à trouver ses amateurs en France, et le prix de ce koï est un toouut petit peu élevé... c'était limite quand même !

 

La journée se termine.

Nous discutons du programme de demain, qui prend peu à peu forme... mais une chose est sûr, il y aura encore quelques breeders intéressants à visiter !

 

A demain.