Hobby-trip 2015

Jour 8, lundi 23 novembre.

 

Bonjour à tous.

 

Dernier jour pour notre groupe ici à Ojiya.

La majorité de mes compagnons de voyage a trouvé chaussurre à son pied, ou koï à son bassin, durant ces 5 journées de chasse aux koïs.

Voici les images de notre dernière ligne droite niigataise.

 

Sekiguchi Koï Farm sera notre première visite de la journée.

Matcho avait mis une option sur des nisaïs tanchos showas il y a quelques jours ici même.
Nous pêchons donc ces 4 mâles, et je confirme l'achat à Sekiguchi-san, après une rapide inspection.

Ils mesurent autour de 45 cm.

1801

1802

1803

1804

Puis nous visitons toutes les serres de la ferme. C'est l'occasion de voir les géniteurs, les tategoïs, les nisaïs encore en vente et les tosaïs de l'année.

A l'examen d'un bassin de nisaï, je craque une nouvelle fois pour un showa mâle mesurant presque 50 cm.

1804b

Même si c'est un mâle, le body est puissant et parfait. Les autres qualités foncières sont excellentes elles aussi.

1806

Un autre membre de l'équipe succombe au même moment pour un autre superbe showa mâle.

Ils feront donc route commune vers la France mi-décembre.

1805

De retour à Ojiya, juste après la pause pic-nic, nous passons faire quelques achats d'épuisettes chaussettes chez l'incontournable Miyakoya.

Puis retour vers les montagnes pour nos dernières visites de breeders de la journée.

Mano-san et ses shusuis tout d'abord, où je sélectionne une petite vingtaine de shusuis nisaïs très propres et très blancs.

1807

Ils mesurent 40 45 cm. Une taille plutôt respectable !

Leur qualité est très bonne, et le rapport qualité / prix est lui excellent.

1808

1809

Je remercie chaleureusement Mano-san, et nous remontons en voiture pour la dernière visite de la journée: Tsuna-san.

1810

Tsuna a rentré de nouveaux nisaïs.

Kujaku et doitsu kujaku en particulier, sont les variétés récemment arrivées.

Je sélectionne les 7 sujets ci-dessous pour les magasins Couleurs de Niigata.
Ils affichent eux aussi une belle taille avoisinant les 45 cm.

1811

Lionel craque à son tour, pour le sujet en bas de la photo. Ses compteurs sont à la limite du raisonnable !

Puis retour à l'hôtel, en passant par la case JUSCO pour y faire nos emplettes souvenirs.

 

Demain nous partons pour Tokyo afin d'y rester pour une journée de tourisme.
Mais peut être qu'avant de prendre le train, une ou deux visites d'éleveurs pourraient se faire une place dans notre programme matinal.

 

A demain.