Printemps 2012

Jour 4, jeudi 26 avril.

Bonjour à tous.

Encore une belle, mais difficile journée de recherche se termine.
La quantité de tosaïs trouvés aujourd'hui est toutefois satisfaisante.

Je n'ai malheureusement pas pu faire les photos de tous les koïs achetés aujourd'hui, ou quelques fois seulement dans les bassins d'élevage.
Car nombre d'éleveurs hésitent à mettre les koïs à jeun durant 2 ou 3 jours pour nous permettre de pêcher les bassins.

Mais, c'est promis, je mettrai prochainement, à la suite de ce reportage, les photos des koïs qui n'ont pas été photographiés correctement.

Première adresse visitée ce matin : Kaneko Koï Farm.

IMG 6359

Nous sommes passé voir les shiro-utsuris et les kujakus.

Le boss nous accueille très chaleureusement.
Nous faisons un premier tour des serres pour avoir une idée du choix disponible.

Je tombe sur un bassin de tamasabas, une variété de carassins très prisés au Japon, dont l'élevage est très pointu.

IMG 6363

Je décide d'en prendre une caisse malgré le prix élevé. Kaneko me promet de faire une très belle sélection.

IMG 6364

Comme pour les koïs, le body-shape, la qualité de peau, le pattern et la forme des nageoires, sont des critères de sélection très rigoureux.

IMG 6362

Puis nous attaquons les choses sérieuses avec les tosaïs shiro-utsuris.

IMG 6365

Nous sélectionnons quelques dizaines de tosaïs dans deux bassins juxtaposés.

IMG 6367

IMG 6369

Les shiro-utsuris de la lignée de sang Kaneko ont une particularité assez rare.
Sur les tosaïs, le sumi n'est pas visible par transparence, ou seulement partiellement sous le shiroji ( la peau blanche ) contrairement aux shiro-utsuris des autres blood-lines.

Sur les Kaneko'shiros, le sumi peut apparaitre à n'importe quel endroit sur le shiroji, entre la première et la deuxième année.

De ce fait, le pari est grand lorsqu'on sélectionne des shiros chez cet éleveur.

IMG 6370

Je demande un maximum d'informations pour la sélection à Kaneko, mais, il n'y a pas de secrets, il faut sélectionner les sujets sur les critères fondamentaux :
-taille
-body-shape
-qualité de peau
-pattern
-pour le sexe, quasiement impossible de savoir !

IMG 6371

Du coup, la sélection n'en fut que plus intéressante.

Durant le tri, nous isolons de jolis karasu-goïs, kumonryus, ginrins matsukawabakes, de qualité inférieure, dans un second bowl.

IMG 6374

Le résultat de cette demi-heure de sélection me parait superbe, et bourré de suspens !
Leur peau est magnifiquement blanche.

Ils mesurent entre 15 et 20 cm.

IMG 6375

Deux ochibas esseulés se joignent au groupe.

IMG 6378

IMG 6379

IMG 6386

IMG 6389

Nous quittons Kaneko, pour visiter Maruju.
Sur la route nous faisons une halte photo. La neige peine à fondre malgré la douceur du temps.

IMG 6395

Nous voici chez Maruju.
La maison familliale est décorée.

Le 5 mai prochain, sera la journée des garçons au Japon.
Devant chaque maison, et pour chacun des jeunes garçons de la famille, sera accroché un "koï-nobori", sorte de manche à air en forme de koï.
Les familles suspendent ces koï-volants quelques jours auparavant.

Au Japon, la carpe symbolise la virilité.

La journée des filles a lieu le 3 mars, les maisons sont alors décorées avec les poupées traditionnelles japonaises.

IMG 6401

Nous passons dans la serre, mais Maruju nous explique aussitôt qu'il n'y a plus aucun tosaï disponible.

IMG 6403

Après avoir pris le temps d'admirer les nisaïs encore présents dans les serres, nous partons déjeuner.

IMG 6405

La neige qui tarde à fondre cette année, va repousser la date d'empoissonnement des mud-ponds.
Généralement, dans les montagnes de Niigata, le retour des premiers poissons vers les noïkes, coincide avec la fin avril.

IMG 6409

Partout des pelleteuses ou mini-pelles "écartent" la neige pour accélérer sa fonte.

IMG 6412

Pause déjeuner "lamen-soupe".

IMG 6415

Nous partons maintenant chez Nishi.

IMG 6416

C'est un peu encombré devant la serre !

IMG 6419

Nous commandons deux lots de petits tosaïs, dont voici ci-dessous les échantillons :

1° des gin-shiro-utsuris

IMG 6420

2° des kin-showas.

IMG 6428

Direction maintenant la Ooya Koï Farm, pour y voir quelques kujakus.

IMG 6431

Tous les koïs chez lez frères Kataoka pètent la forme.

IMG 6437

IMG 6445

Après avoir sélectionné les kujakus, Matcho les mets dans le bowl pour la photo.

IMG 6446

IMG 6448

Taro est très fier de ses bébés.

IMG 6456

Il y a de quoi !

IMG 6462

Ils sont en effet très beaux, et mesurent de 18 à 25 cm.

IMG 6459

Nous passons ensuite chez Mano. Un éleveur avec lequel nous ne travaillons pas habituellement, mais certaines variétés sont très intéressantes chez lui.
Nous recevrons donc pour essai, des hi-shusuis, des kin-matsubas et des kohakus, tous très beaux. ( photos à suivre )

IMG 6464

Nous voici maintenant dans une nouvelle serre des frères Kataoka, pour y choisir quelques jumbos sankes.

IMG 6468

IMG 6470

Comme ils sont en nourrissage nous ne pouvons pas les pêcher, mais Matcho me sélectionnera 15 sujets tateshitas entre 25 et 30 cm.

IMG 6471

IMG 6471

Grands, en bonne santé, de très belle qualité, et à bon prix, ces 15 jumbos sankes sont encore une très belle affaire faite aujourd'hui.

IMG 6473

La journée tire à sa fin, nous faisons encore un petit détour par la Daïnichi Koï Farm avant de rentrer à l'hôtel.

IMG 6479

Dans certains secteurs peu ensoleillés, la couche de neige dans les mud-ponds est encore très épaisse...

IMG 6483

...Même si partout, les cerisiers en fleurs nous rappellent que le printemps est déjà là !

IMG 6485

IMG 6488

Peu de personnels sont présents chez Daïnichi pour nous recevoir.
Nous faisons quand même un petit tour dans la serre des tategoïs pour le plaisir des yeux.

IMG 6492

IMG 6495

Des centaines de showas et kohakus nagent dans douze bassins d'une vingtaine de mètre-cubes.

IMG 6496

Les tategoïs jumbos dont certains dépassent les 40 cm sont extrêmement impressionnants.
Nous repasserons peut être demain pour avoir plus d'infos.

IMG 6497

La journée se termine. Notre escarcelle se remplie doucement. Mais certaines variétés sont toujours manquantes...

A demain !