Printemps 2016

Jour 2, mardi 8 mars.

 

Bonjour à tous.

Rendez-vous est pris ce matin chez Omosako pour y trouver, nous espérons, quelques... shiro-utsuris tosaïs.

8 h 30 nous quittons l'hôtel et filons vers Kure, la ville où se situe la ferme du breeder qui voit les koïs en noir et blanc.

 

Notre petit déj. pris à l'heure et dans la bonne humeur, nous filons vers Hiroshima.

02 101

Matcho nous a gâté cette fois-ci, avec ce magnifique véhicule,  spacieux et arborant une couleur plutôt coquette !

02 102

45 minutes plus tard, nous arrivons chez le breeder

Takayoshi-san ( ci-dessous à droite ) dirige la ferme, assisté par son frère cadet Takahiro-san, tout aussi présent sur le site.

02 103

Eleveurs depuis 3 générations, les Omosako tiennent une place particulière dans le coeur des passionnés de nishikigoïs.

En effet, quand on recherche un shiro-utsuri, et que la concession sur la qualité n'est pas de mise, alors, on pense immédiatement à Omosako Koï Farm.

Et ce, grâce au travail des deux frères, mais à celui aussi de leur père Takashi-san, et de leur grand-père Ryuzo-san.

02 104

Takayoshi a préparé pour nous plusieurs lots de tosaïs spéciaux.

Je sélectionne pour les magasins Couleurs de Niigata, les 2 bowls ci-dessus et dessous.

Essentiellement femelles, ces tosaïs mesurant de 17 à 22 cm environ, sont de qualité exceptionnelle.

02 105

Nous examinons ensuite les autres lots.

02 106

Et avec l'aide de matcho ( précieuse il faut avouer quand il s'agit de sélectionner les tosaïs pour leur futur ) je sélectionne encore les 2 boites de ginrin-shiro-utsuris ci-dessous, mesurant de 16 à 20 cm.

02 107

02 108

Je termine enfin cette sélection -Omosako pour Couleurs de Niigata-, avec ces femelles tateshitas shiro-utsuris mesurant entre 17 et 24 cm.

De qualité encore supérieure, ces tosaïs possèdent un fort potentiel de bonification, et les voir évoluer sera un challenge savoureux !

02 109

Comme nous en avons terminé avec la sélection des tosaïs, nous "négocions" un petit coup d'oeil dans la serre des tategoïs.

02 110

C'est l'occasion pour moi de questionner Takayoshi Omosako sur sa production annuelle.

Il élève chaque année, ( entre autre ) :
- 1000 tategoïs tosaïs shiros, qui deviendront nisaïs commercialisables, et
- 200 tategoïs nisaïs qui deviendront sansaïs, mais dont 150 pièces sont déjà des koïs de clients en azukari ici, soit seulement 50 sansaïs à vendre chaque année !

Ces quantités plutôt faibles expliquant en partie les prix réputés élevés de cette ferme.

02 111

02 112

Il est midi passé, nous quittons la ferme, mais accompagnés du boss pour aller déjeuner.

02 113

Tempuras, sashimis, sobas, et autres victuailles succullentes sont au menu,,,, menu offert par notre hôte de la matinée.

02 114

Gotchiso sama deshita
et
Sayonara Oomo-san !

Repus, nous reprenons la route vers Hiroshima centre.

02 115

 Avec en cours de route, quelques surprises visuelles, qui nous rappellent que le Japon est le pays absolu du contraste,,, à mon sens !

L'élégance, l'austérité et l'efficacité, peuvent sans crier gare laisser place à l'exentricité, le kitch et le farfelue.

 

Nous consacrerons l'après-midi à un peu de tourisme dans Hiroshima, puisque le prochain éleveur visitable n'est pas à porté raisonnable de voiture.

 

Logiquement, notre première visite est dédiée au parc mémorial de la Paix d'Hiroshima.

02 116

Une visite pleine d'émotion pour nous, mais aussi pour Matcho qui le visitait pour la première fois, et qui malgré tout, a été un guide parfait.

02 118

02 120

Réalisés par compilations ( plus ou moins artistiques ) de 1 000 pièces très précisément, ces petits origamis en forme de signe, sont apportés ici par des personnes qui souhaitent que leur prière soit exhaussée.

02 121

02 122

02 123

02 125

02 126

02 126a

02 126b

02 127

Après cette visite émouvante, direction le Château de Hiroshima, dans lequel se trouve un musée dédié à l'histoire et à la culture des samuraïs.

02 128

A pied pour nous !

02 129

Mais pas sans prendre quelques forces !

02 130

ça sera parfum "fleurs de cerisiers" pour moi !

02 131

Et des forces il nous en faudra, car l'ascencion jusqu'en haut du château sera harrassante !

02 132

Harrassante, mais très intéressante !

02 133

02 134

Malheureusement les photos étaient interdites dans quasiment tout le château.

Désolé.

 

Mais,

mais,

nous avons tout de même rencontré quelques terrifiants samuraïs dont voici les photos.

02 135

02 136

 

Sur ces images empreintes de culture, d'authenticité et d'histoire, je vous souhaite une belle soirée et  vous donne rendez-vous demain pour la suite...

 

Sayonara.