Printemps 2016

Jour 3, mercredi 9 mars.

Bonjour à tous.

 

Pluie et brume nous accompagneront aujourd'hui, pour cette deuxième journée à Hiroshima

Enfin quand je dis Hiroshima, c'est approximatif, puisque le breeder que nous visiterons aujourd'hui se trouve à 1 h 45 à l'Est d'Hiroshima.

Et ce breeder, c'est la célèbre Momotaro Koï Farm.

 

Cette ferme de taille considérable, puisqu'elle doit être dans le top 5 des plus importants breeders du Japon, observe une belle progression en terme d'image et de qualité de sa production depuis une petite dizaine d'année, même si elle a toujours été très cotée.

Mais elle est tout particulièrement sur le devant de la scène depuis 3 ans, grâce aux nombreux prix prestigieux remportés lors des éditions annuelles du All Japan Koï Show, dont le prix ultime de Grand Champion décroché début 2014 avec le gigantesque showa Lion Queen.

 

Donc comme je le disais plus haut, 1 h 45 de route nous sont nécessaires pour y arriver.

03 101

Avec la petite pause qui va bien sur une aire d'autoroute...

03 102

03 103

03 104

Une petite faim, ou un petit café ??? Il y a du choix !

03 105

03 106

Benoît tranchera pour nous, et optera pour une valeur sûre, ou presque, des mini-kit-kats, parfum agrumes...

N'en déplaise aux puristes, c'était très bon !

03 107

Nous arrivons enfin chez Momotaro, dont la ferme se trouve dans une jolie vallée parcourue d'une très belle rivière.

Un bel endroit.

03 108

Première impression: la taille de cette ferme est stupéfiante.
Elle est entourée de dizaines de mud-ponds creusés aux abords immédiat des nombreuses green-houses.

Chez Momotaro, pas de mud-ponds par dizaines ou centaines dans les montagnes comme chez d'autres éleveurs, non ! Ici, presque tous les koïs âgés de plus d'un été sont élevés uniquement dans les serres, et les tosaïs eux dans les étangs avoisinants la ferme.

03 109

Alors pour se déplacer dans ce "vaste domaine", plusieurs options :

- la voiturette

 

ou

 

- à pied !

Mais avec des chaussures stylées si possible, histoire d'être raccord avec l'offre haut de gamme Momotaro.

03 110

Nous visitons plusieurs serres, afin d'appréhender l'étendue du site et le stock impressionnant.

03 111

03 113

03 114

03 115

Ce petit tour terminé, nous arrêtons notre choix sur quelques bassins.

Le premier contient des ginrins benigoïs de 25 à 28 cm, superbes.

03 116

Belle taille, et potentiel de croissance élevé ( TM kohaku blood Line ).
Ginrin scintillant et régulier.
Beni orangé couleur lave.
Et très belle peau.

C'est une nouveauté de la ferme.

03 117

03 118

03 119

Afin de négocier une belle ristourne, nous décidons de prendre tous les sujets qui restent dans ce bassin.

03 120

Ces kawarimons seront donc dispos dans certains magasins Couleurs de Niigata vers la fin mai.

03 121

Puis nous pêchons et sélectionnons quelques gosankes haut de gamme dans un autre bassin.

Du côté des normands, Marc, choisit ce terrible jumbo tosaï kohaku de 42 cm.

03 122s

Je riposte avec cet autre jumbo tosaï, mais showa cette fois-ci.

03 124

Un mâle très prometteur de 32 cm, qui trouvera j'espère, un magasin Couleurs de Niigata pour l'héberger quelques jours, jusqu'à ce que vous veniez le chercher !

03 123

Bon bassin et bonnes conditions feront de ce poisson un splendide showa.

03 125

Une petite photo souvenir avec le Sacho, et nous faisons la pause de midi, même s'il est 13 h passées.

Le boss nous invite à manger une lamen-soup dans un des restaurants de la famille... car la famille Momotaro possède différentes affaires et commerces dans le secteur !

 

Ravigotés par cette bonne soupe et quelques gyozas, nous reprenons le cours de la sélection, mais dans la serre des nisaïs cette fois-ci.

 

Et l'attaque est plutôt brutale, car les nisaïs mâles que nous pêchons alors, mesurent, accrochez-vous bien, entre 57 et,,, ( roulement de tambours ),,, 67 cm !!!!

03 126

Autant dire que le gîte et le couvert pour les koïs, sont de toute première classe ici !

Un nouveau trophée pour la Normandie, mais c'est Jean-Marc qui a craqué cette fois-ci avec ce magnifique sanke de 57 cm.

03 127

La sélection terminée, nous prenons encore le temps de visiter dans une autre serre, le célèbre bassin d'une capacité de ... ( re roulement de tambours )... 2 000 m3 !

Un truc de fou.

"Bein oui hein !" Quand on élève des jumbos en intérieur, il faut de la place, surtout pour les plus grands sujets.

Et la filtration est du même accabit:
- filtres à chambre tout autour du bassin, plus de 100 mètres linéaires
- et les indétrônables bakki-showers Momotaro.

03 128

03 130

Impressionnés, et ravis, nous quittons enfin cette grande ferme. Grande, dans les deux sens du terme.

La journée fut très intéressante, même si nous aurions aimé trouver plus de poissons à des prix plus accessibles.

03 131

Sur ces photos, je vous souhaite une bonne fin de journée, et vous dis à demain.

Mata ashita.