• combat taureau vignAutodidactes et passionnés, les agriculteurs qui élevèrent les premiers koïs au siècle dernier, n'imaginaient pas quelle ampleur prendrait un jour ce phénomène.

    Leurs enfants, puis leurs petits enfants sont nés "les pieds dans les mud-ponds".

    Deux siècles plus tard, tout comme la culture du riz ( dont on dit qu'il est le meilleur du Japon ), l'élevage et les combats de taureau, le koï fait partie intégrante de la culture des habitants de la région de Ojiya.
  • dainichi vignAutrefois agriculteurs montagnards isolés, businessmen bilingues aujourd'hui, les breeders ont beaucoup évolué ces 30 dernières années.

    Malgré tout, ils n'ont pas oublié les valeurs transmises par leurs parents. Fiers, travailleurs, ce sont des Hommes pour qui l'honneur a un sens.

    De nos jours, les breeders sont majoritairement des petites entreprises familiales. Mais quelques uns, sont devenus de vraies structures commerciales modernes, telles la Daïnichi Koï Farm ou la Maruseï koï Farm.
  • torazo-vignReproduire, sélectionner et élever des nishikigoï fut durant deux siècles le hobby de quelques agriculteurs nippons, mais depuis une quarantaine d'années, les choses ont bien changé.

    Au milieu du 20° siècle, les premiers transports de fret aérien ouvrent de nouvelles portes commerciales. Expédier des koïs vers l'Europe devient alors possible.

    Il suffit alors que quelques pionniers occidentaux fassent le premier pas, pour que le "koï market" voit le jour.
  • koi-showa-shinodaSi les Chinois élevaient déjà des carpes colorées il y a plus de mille ans, aujourd'hui les plus beaux koïs naissent au pays du Soleil-Levant.

    Le goût du beau, et la volonté de porter au rang d'art ce travail d'élevage, en sont sûrement les raisons.

    Par empirisme, les différentes générations d'éleveurs japonais, ont amélioré leur savoir-faire, et leur savoir, pour atteindre les sommets de la qualité du koï, qu'aucun autre pays ne lui dispute aujourd'hui
  • vue-du-mushigameNiigata !!

    Pour un passionné aucun terme n'est plus évocateur.

    C'est le berceau originel du nishikigoï.

    Aujourd'hui encore, c'est dans les montagnes boisées de cette célèbre préfecture, au milieu d'innombrables rizières, que sont élevés les plus beaux koïs du monde.
    C'est l'argile pure des noïkes, ou mud-ponds, et l'eau douce des montagnes, qui rendent ce terroir unique.
  • icone-temple Une culture ...
  • icone-budda Des hommes ...
  • icone-pierresUne histoire ...
  • icone-yinyang-poissonsUn savoir faire ...
  • icone-buddaUn terroir ...

Jour 3, mercredi 23.

 

vignetteBonjour à tous.

Météo froide, grise et humide,,,
manque de sommeil à cause d'un jet-lag tenace,,,
l'organisme est mis à mal pour certains d'entre nous sur ce 2° jour de notre hobby-trip !

Heureusement, j'ai LE remède miracle pour remédier à ce coup de pompe :
une bonne séance prolongée de koï-hunting appliqué devrait suffire.

Mise en place immédiate du protocole thérapeutique ! IKIMASHO !

 

Bonjour à tous.

Météo froide, grise et humide,,,
manque de sommeil à cause d'un jet-lag tenace,,,
l'organisme est mis à mal pour certains d'entre nous sur ce 2° jour de notre hobby-trip !

Heureusement, j'ai LE remède miracle pour remédier à ce coup de pompe :
une bonne séance prolongée de koï-hunting appliqué devrait suffire.

Mise en place immédiate du protocole thérapeutique ! IKIMASHO !

 

Mais avant de commencer le traitement de choc, petite halte technique au garage...
Matcho doit régler quelques détails de pneumatiques.


b01

 

La neige ne devrait plus tarder à s'inviter dans la région, il faut donc être prêt.

Ready !

 b02

 

Comme convenu hier soir, nous arrivons chez Marusei pour entamer cette matinée.

Comme vous le remarquez sur les mines réjouies de Patrick, Lionel, Baptiste, Gabrielle et Thomas, mon traitement spécial "par le koï" commence à faire son effet.

b03

 

Même si quelques effets secondaires sont notables.

b04

b05

b06

 

J'ai dû trop forcer sur la dose... La Marusei Koï farm pour commencer, c'était peut être un peu trop fort !

Je ne sais pas....mais les effets indésirables persistent et sont plutôt inquiétants.

b07

 

Tant pis, le mal est fait !

On passe quand même à l'étape de la sélection... j'espère qu'ils tiendront le coup !

b08

 

Hier soir, nous avions repéré un bassin bien achalandé en sansaïs récemment pêchés.
Kin-matsuba, mizuho-ogon, shusui, gosanke, kujaku sont bien représentés, mais aussi et surtout hi-utsuri une variété que j'attendais impatiemment de retrouver dans les bassins de Yoshiyuki-san.

b09

 

Avec l'aide de Matcho, nous pêchons une vingtaine de sansaïs en guise de pré-sélection.

b10

 

Comme moi, Matcho est agréablement surpris par la qualité moyenne de ce lot de sansaïs.

b11

 

La sélection finale commence enfin.

b12

b18

 

Ce sont Patrick et Eveline qui font feu les premiers.

b13

 

Ils recherchent un kin-matsuba.

Bonne nouvelle ! Ils ont un super choix !

b14

 

Belles peaux très propres, maillages réguliers et couleurs éclantantes, ils vont facilement trouver leur bonheur...

b15

 

avec cette rutilante femelle avoisinant les 60 cm.

b16

b20

b19

 

Patrick est ravi ! C'est flagrant !

Il arbore une mine radieuse !

b17

 

Je prends ensuite le relais, et sélectionne pour les magasins Couleurs de Niigata, les sujets suivants.

D'abord un kin-matsuba de presque 60 cm.

b21

 

Puis une sompteusue série de 5 hi-utsuris, mesurant entre 55 et 60 cm+.

b22

b23

b24

b25

b26

b27

 

Après cette série en noir et rouge, nous passons aux shusuis.

b28

 

Avec 2 sujets avoisinant les 60 cm.

b29

b30

 

Je termine cette sélection par 2 mizuho-ogons de taille équivalente.

b32

 

Comme pour les kin-matsubas choisis plus haut, ces 2 mizuhos sont très qualitatifs.
Peau très propre et jolie de teinte cuivre.

b33

 

En plus d'avoir eu un choix de premier ordre, l'achat d'une douzaine de ces sansaïs nous permet d'obtenir un prix très, très, intéressant.!

Une exclusivité des magasins Couleurs de Niigata.

Pour fêter ça, un petit café !

b35

Nous passons chez Hiroï avant de faire la coupure déjeuner... Personne !

Pause ! Il est midi passé.

Début d'après-midi chez Marudo... mais nous devrons repasser demain pour pouvoir éventuellement sélectionner quelque chose.

Retour maintenant chez les frères Hiroï.

b36

 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que nous ne sommes pas bousculés par des confrères dans les montagnes de Niigata...

Quasiment personne chez les éleveurs alors que certains continuent à pêcher des mud-ponds presque tous les jours, tels Marusei ou Maruhiro.

 

Donc je reprend, nous sommes chez les frères Hiroï, à la Yozen Koï Farm.

J'y trouve un sujet que j'avais en commande depuis quelques jours. Un nisaï ginrin sanke mâle de presque 50 cm.

b37

 

Gabrielle, craque elle pour ce nisaï doitsu shiro-utsuri femelle de 40 cm.

Une beauté.

b38

 

 Quelle veinarde c'te Gabrielle !

b39

 

Puis, Matcho, qui connait ma faiblesse pour ce genre de poisson, me sort traitrement, un doitsu showa de 45 cm++ tout en devenir...

One more !

b40

 

Et voilà pour aujourd'hui. L'après-midi touche à sa fin.

Le programme est particulièrement chargé pour demain, mais je vous fais la surprise de tout ça !

 

A demain.