Hobby-trip 2016 en direct

Jour 5, vendredi 25.

 

Bonjour à tous.

Toutes les bonnes choses ont une fin !

Nous avons donc quitté Ojiya en milieu de journée, le coeur un peu lourd.
Comment pourrait-il en être autrement, vu la générosité avec laquelle nous avons était accueillis, et vu le plaisir que nous avons pris...?

Mais il faut avancer dans notre hobby-trip, et prendre la direction de notre prochaine étape : Tokyo !

Alors si toutes les bonnes choses ont une fin, elles ont forcément un début, et demain nous entamerons notre séjour Tokyoïte avec beaucoup de plaisir.

 

Comme nous ne sommes pas spécialement pressés de partir, nous allons profiter à fond de cette belle matinée à Niigata.

 

Première visite :

e01

 

Comme je cherche encore quelques nisaïs, cette adresse peut apporter quelques surprises.

Car Hironori HIRASAWA produit de nombreuses variétés, dont certaines assez rares, et il pêche régulièrement des mud-ponds.

e02

 

Et comme ma team "Hobby-trip 2016" est maintenant parfaitement rodée, ma tâche s'en trouve facilitée !

14 yeux braqués dans les bassins, ça apporte forcément un plus.

e03

 

Je trouve rapidement plusieurs poissons intéressants dans les bassins des nisaïs, dont ceux ci-dessous, qui viennent grossir les rangs de la sélection automne 2016 Couleurs de Niigata.

Ki-utsuris et tanchos, ginrins ou classiques, composent le premier lot sélectionné.
Ils mesurent entre 37 et 45 cm.

e04

 

Viennent ensuite, les sujets ci-dessous, des nisaïs de 37 à 42 cm.
-hi-asagi
-kogane ochiba
-midori-wagoïs
-ginrin ki-utsuri
-showa

e06

 

et enfin ki-utsuri.

e07

 

Mais à trop laisser trainer des yeux dans les bassins... le pire ( ou le meilleur ) peut arriver !

e09

 

Patrick remarque un grand nisaï benigoï femelle de 50 cm, qu'il ne laissera pas repartir, et qui viendra rejoindre sa liste de "courses" déjà trop longue !

Idem pour Lionel, qui fidèle à sa devise "elle m'a tapé dans l'oeil", ne résiste pas au charme occulaire, d'un ginrin shiro-muji femelle nisaï de 55 cm, HONTOOO spécial !

e12

 

Tout ça sous l'oeil compatissant de Thomas qui comprends parfaitement le sérieux problème de koïyolithe aigue dont souffrent nos 2 amis.

e08

 

Nous passons ensuite à la Daïnichi Koï Farm, histoire d'achever nos rétines en beauté.

Spectaculaire, impressionnant, éblouissant, comme d'habitude !

 

Petit détour chez Miyakoya pour quelques emplettes d'épuisettes et autres accessoires indispensables.

 

Puis c'est l'heure du départ vers Tokyo.

Après un au revoir à Matcho teinté d'émotion, nous prenons notre train.

 

Train qui sera suivi du Shinkanzen, puis du métro, jusqu'à Tokyo Tsukiji où nous allons séjourner jusqu'à mardi prochain.

e13

e14

e15

e16

e12b

e17

e18

 

Après un mini-jardinage dans les rues de Tsukiji, dû à ma confiance exagérée dans l'application "Google Maps", nous arrivons à l'hôtel sans encombres et sans retard, grâce au guidage à l'ancienne de Patrick "carte en main".

e19

 

Voilou, ce reportage Hobby-trip 2016 est théoriquement terminé, mais je ne manquerai pas de vous poster ici même, une petite carte postale "reportage", chaque soir durant les 4 prochains jours.

A demain.