Nos breeders partenaires

Daïnichi Koï Farm

Daïnichi Koï Farm

représentant : Futoshi, Shigeru and Hiroshi MANO

Adresse à Ojiya : 4144-10, Sanbusyo, Ojiya-Shi, Niigata-Ken, Japan 947-0051 le site officiel ICI

Adresse à Toyota : 909-1, Yanagisawa, Kitaïshikitcho, Toyota-Shi, Aïchi-Ken, Japan 470-0453 le site officiel ICI

Variétés produites : showa; kohaku, sanke, quasi-exclusivement

official dainichi logo

dainichi koi farm 1

La pisciculture est divisée en 2 entités commerciales :
- la première basée à Ojiya, est tenue par Futoshi, l'aîné des 3 frères et Shigeru le cadet, c'est la plus importante des deux
- la deuxième basée à Toyota, est tenue par Hiroshi ( sur ce site, seul le grossissement et la vente sont effectués, les reproductions étant faites à Ojiya )

Nous parlerons ci-dessous, de la structure d'Ojiya uniquement, car c'est avec elle que nous travaillons.

La Daïnichi Koï Farm est située à la sortie d'Ojiya, sur la rive gauche de la Shinano River.
Ce site est composé de 5 serres de stockage :
- 2 pour la commercialisation automnale / hivernale des grands koïs,
- 1 pour le stockage exclusif des koïs de clients, en azukari,
- 2 pour le stockage d'une partie des tosaïs

Elle possède aussi des serres sur d'autres sites plus éloignés, pour le stockage hivernal de géniteurs et de tosaïs.

Plus de 70 mud-ponds sont utilisés pour l'élevage de tosaïs, et environ 90 mud-ponds sont utilisés eux pour le grossissement des grands koïs.

dainichi koi farm 1bis

Futoshi san

futoshi mano 1

Shigeru san

shigeru mano 1

Moderne, importante, innovante, voilà les adjectifs qui qualifient le mieux cette ferme "à part".
Dans la préfecture de Niigata, voire dans le Japon, il n'existe pas ou peu d'autres éleveurs capables de produire autant de koïs de si haute qualité.

Je vous invite à visiter leur site officiel en suivant ce lien, car même s'il est en anglais, vous pourrez y admirer les oyagoïs ( koïs parents ), qu'ils soient showa, sanke ou kohaku.
Et voir aussi toutes leurs installations.

dainchi koifarm 2

De nombreux éleveurs, aujourd'hui réputés, ont fait leurs armes à la Daïnichi Koï Farm, tel Hisashi HIRASAWA de la ferme Marudo, mais aussi Nogami ou Omosako.

La grande majorité des jumbos gosankes produits de nos jours par les différents breeders de Niigata, ont des parents issus de lignées Daïnichi.

dainichi koi farm 4

La ferme produit essentiellement des showa, kohaku et sanke ( et indirectement quelques shiro-utsuri et hi-utsuri provenant des parents showa ).

Les points forts de leurs koïs étant : taille très importante, body-shape volumineux, qualités de peau et de couleurs au top, et bonification lente et durable.

dainichi koi 1

dainichi koi 2

dainchi koi 3

Minoru MANO, le fondateur de la maison Dainichi, décéda en novembre 1998, pour tous les éleveurs japonais ce fut une perte considérable dans le monde du koï. Minoru MANO, parti de rien, avait atteint le sommet dans l'élevage du koï, et était pour beaucoup un maître.

Suite à ce drame, les fils MANO prirent les rênes de la société, mais eurent un peu de mal à rebondir, car peut être, étaient-ils encore jeunes ( professionnellement parlant ) et pas tout à fait "prêts".

Ils relevèrent toutefois le défi et travaillèrent d'arrache-pied.
Utilisant toujours les anciens oyagoïs, ils entrèrent dans une phase de construction de nouvelles lignées de sang. Ils travaillèrent à l'amélioration du potentiel de croissance, et du volume de body. L'accent fut mis sur le développement des parents mâles aussi bien que sur celui des femelles. Chose assez rare pour qu'on la souligne, car souvent les breeders axent leurs efforts sur la sélection des femelles, négligeant au passage celle des mâles. Une part du succés de la Daïnichi Koï Farm réside peut être dans ce point.

dainichi logo gros

Les résultats de ces longs et lourds travaux commencèrent à pointer le bout du nez il y a huit ans environ.
Des nisaïs gigantesques aux qualités exceptionnelles commencèrent à être commercialisés.
En 2007 les frères MANO renouent avec le succés en remportant le prix de Grand Champion au All Japon Koï-show, grâce au showa ci-dessous. La Daïnichi Koï Farm n'avait plus gagné ce prix absolu depuis 1996.

showa grand champion dainichi

La Daïnichi Koï Farm remporta à nouveau le Grand Champion en 2011, et renouvela l'exploit une nouvelle fois cet hiver 2012, avec le showa ci-dessous.

 gand champion from dainichi

Lors des cinq derniers All Japan Koï-show, trois fois, le prix ultime de Grand Champion a été remporté par un koï Daïnchi.

Aujourd'hui, la qualité des koïs vendus par ce breeder, et les palmarès obtenus par leurs top-koïs, font de cette maison, le meilleur breeder japonais.

shigeru mano 2

Malgré ce statut, les frères MANO insistent sur la sensibillité propre à chacun, dans l'observation et la contemplation des koïs.
Eleveur, juge, ou passionné, chacun a légitimement SA perception du beau.
Chez les breeder cette sensibilité a une incidence forte sur les choix de production et de sélection. Chaque éleveur souhaite qu'on puisse identifier sa "patte".

dainichi staff 1

Les frères MANO ont d'excellentes relations avec les autres éleveurs de Niigata. Apportant volontiers leur aide, partageant leur expérience, vendant régulièrement des koïs pour d'autres fermes, koïs qui deviendront parents.
Ils pensent que comme eux, tous les éleveurs de la région adorent leur métier, et chérissent réellement leurs koïs, ce qui explique leur capacité à produire de merveilleux nishikigoïs.

Futoshi  se plaît à dire " le futur d'un koï à naître est un monde inconnu et excitant".

futoshi mano 2

Vous l'avez compris, les frères MANO sont de vrais passionnés, ce sont des orfèvres du koï.
Les amateurs du monde entier ne s'y trompent pas, et nombreux sont présents à chaque retour d'ikeage.
Leurs nisaïs sont très convoités, et les prix demandés sont en relation avec cette somptueuse qualité.

showa dainichi 1

kohaku dainichi 2

kohaku dainichi 1

sanke-dainichi 1

tansho sanke dainichi 1