Nos breeders partenaires

Yagenji Koï Farm

Yagenji Koï Farm

Représentant  : Daïsuke ISHIHARA

Adresse : 1079-1 Mushigame, Yamakoshi, Nagaoka-Shi, Niigata-Ken, Japan 947-0205

 yagenji-koi-farm

La ferme, située à Mushigame, dans le district de Yamakoshi, a été créée en 1963, sous l'impulsion de Yaichi Ishihara, dont les deux fils ont par la suite repris l'exploitation.
Les frères Ishihara ont forgé leur expérience en dehors de Nigata:
- Daisuke, à l'âge de 22 ans, a passé 18 mois chez M. Momotaro (  célèbre éleveur de la région d'Hiroshima ) et y a appris toutes les ficelles de la production et du commerce du koi.
- Le cadet, Toshinori, a fait ses armes chez Sakai Fish Farm à Hiroshima ( le plus gros éleveur actuel du Japon ). Lors de cet apprentissage, il a beaucoup travaillé avec les importateurs nord-américains, et effectué quelques voyages aux États-Unis pour y juger des koi-shows nationaux.

yagenji

mushigame

Après la reprise en mains de la société par les fils Ishihara, la ferme se développe d'année en année grâce a une production variée et de plus en plus qualitative. Mais son développement est mis à rude épreuve par les tremblements de terre de 2004. Les installations et le vivant sont durement touchés: les pertes s'estiment à 10 000 tosais, 300 nisais, des dizaines de sansais, et quelques unes des plus belles femelles oyagoïs ( génitrices).
Les deux frères sont contraints de repartir quasiment de zéro. Heureusement pour eux, la plupart des koïs de quatre ans et plus, ont été épargnés par la catastrophe. Leurs koi-houses ( bassins sous serres ou bâtiments, dans lesquels les poissons sont stockés après récolte ) ne seront à nouveau opérationnels qu'au bout d'un an et demi et la production ne reviendra à son niveau normal qu'à partir de 2007.

yagenji-koi-house-1

yagenji-koi-house-2

Les connaissances des deux frères sont aujourd'hui incroyablement étendues: ils maîtrisent parfaitement tous les paramètres de leur activité, de la reproduction jusqu'à l'exportation et ce vers tous les continents. Tranquiles, timides, mais extrêmement professionnels, ils parlent un peu anglais et leur accueil se montre toujours aussi chaleureux ( sourires et tasses de café de rigueur ).  Durant la belle saison, les frères YAGENJI doivent gérer 120 mudponds, ce qui explique leur emploi du temps "un peu" chargé pendant la période des récoltes: 7 jours / 7, de 3 h du matin à 20 heures !

yagenji-koi-house-3

Quelles variétés les frères Ishihara ne produisent-ils pas !? A part peut-être les doitsu sanke, doitsu showa, asagi, shusui et goromo, on peut trouver chez eux quasiment n'importe quelle autre variété.
Soulignons que la Koi Farm Yagenji utilise pour ses sankes des parents issus d'une bloodline Momotaro et dorénavant, chose relativement rare, ses propres lignées pour les kohakus et les showas.

kikusui

Si elle reste avant tout réputée pour la qualité de ses shiro utsuris, on peut aussi avoir un coup de coeur pour ses ginrin kohakus, benigois ( variété difficile à trouver en belle qualité ) et kikusuis ( dont le body shape est assez volumineux pour cette variété: merci les parents (!) ).

kawarimono

fukurin

shiro