Nos breeders partenaires

Yamazaki Koï Farm

Yamazaki Koï Farm

Représentant : Seiichi YAMAZAKI

Adresse : 706, Aïkawa, Kawaguchimachi, Kitauonuma-Gun, Niigata-Ken, Japan 949- 7507

 yamazaki-koi-house-1

Cette entreprise a déjà presque 70 ans, elle fut créée par Kokichi Yamazaki dans le village de Kawaguchi, préfecture de Niigata, puis reprise par son fils  Seiichi Yamazaki, surnommé Manabu, qui dirige la ferme maintenant. C'est un des plus symptahiques breeders, il se "mets en 4" pour satisafaire au mieux ses clients.
Travaillant avec une bonne partie de l'Europe et ayant travaillé il y a quelques années aux Etats-Unis, Manabu parle de ce fait couramment l'anglais ce qui est plutôt rare, et très pratique pour les transactions et autres négociations.
Il a étudié précisemment les demandes spécifiques de certains pays, pour ensuite développer et produire de nouvelles variétés comme les kois voilées pour le marché américain.

yamazaki-koi-house-2

Manabu est également un des représentant de la Shinkokai ( l'association des éleveurs de Niigata présidé par monsieur Izumiya ) ce qui est une responsabilité d'envergure pour un jeune homme de 35 ans. Avec d'autres jeunes éleveurs de sa génération, ils apportent une nouvelle énergie au monde du "nishikigoi".

yamazaki-koi-house-3

Yamazaki fut beaucoup moins touché que d'autres éleveurs lors des tremblements de terre de 2004 ( le village Kawaguchi étant épargné par la catastrophe). Le peu de dégats provoqués sur la ferme furent facilement réparables.

Jusqu'à lors peu connu dans le monde du koi, le nom Yamazaki devient désormais une référence, même si de nombreux amateurs possèdent déjà des kois de Yamazaki sans le savoir.

yamazaki-mud-ponds-1

L'entreprise grossit d'année en année et produit beaucoup de koïs. Aujourd'hui ses installations sont parmi les plus importantes de la région, avec plus de 80 mudponds de toutes tailles. La production est telle, que les récoltes s'étalent de septembre à décembre, les plus petits koïs étant pêchés les premiers. Manabu emploi un salarié à temps plein, mais durant cette période automnale chargée, il est aidé par son frère et son père.

yamazaki-mud-ponds-2

Face à une demande de tosais toujours croissante, ils doivent avoir un stock important durant tout le printemps et l'été.

img 0538

yamazaki-tosai-1

Manabu parvient à faire reproduire de 25 à 30 familles de parents environ ( une famille étant souvent composée de 1 femelle pour 2 mâles ), pour obtenir jusqu'à 50 000 000 d'oeufs ( cinquante million c'est bien ça ! ).

Pour chacune de ces familles  :
- à peu près 3 000 tosaïs sont sélectionnés à la fin de l'été
- sur tous ces "bébés", moins de 5 % ( soit 150 koïs ) sont conservés en tant que tategoïs ( tosaïs les plus prometteurs qui seront élevés jusqu'à l'âge de deux ans ), le reste est vendu au premier printemps comme tosaïs
- à la fin du deuxième été, seulement 5 % à nouveau ( soit 8 koïs ) sont gardés comme nisaïs tategoïs, le reste est vendu en tant que nisaï
- et l'année suivante seulement 20% ( soit 1 à 2 koïs ) sont gardés comme sansaïs tategoïs pour produire des yonsaïs, et peut être que, quelques uns deviendront une année plus tard des gosaïs ( 5 ans ) de qualité.

Manabu élève, et commercialise ainsi chaque année ( même si les chiffres sont en constante évolution ) approximativement : 80 000 tosaïs, 3 000 nisaïs, 200 sansaïs, et 50 yonsaïs.

img 0540

En trois ans, on passe donc de plusieurs dizaines de milliers de tosaïs, à 200 sansaïs vendables. Il n'y a pas de secret, pour produire de la qualité, la seule recette valable est: sélection, sélection, sélection...

Le processus pourrait être beaucoup moins draconien, et il serait tentant pour les éleveurs de produire plus, mais se serait au détriment de la qualité et la majorité d'entre eux s'y refusent. C'est pourquoi les éleveurs japonais restent les meilleurs.

yamazaki-tosai-2

La quantité et le qualité de la production de YAMAZAKI est telle que l'entreprise va pouvoir désormais se concentrer sur des variétés spécifiques et sur les koïs "HIGH CLASS". La ferme a toujours produit beaucoup de variétés métalliques, mais maintenant elle produira aussi de très bons gosankes ( kohaku, sanke, showa, goromo )

Variétés produites par YAMAZAKI:

Purachina, Yamabuki, Chagoi, Ochiba, Goshiki, Kikokuryu, Shiro Utsuri, Hi Utsuri, Hariwake, Kujaku, Kohaku, Sanke, Showa, Heiseinishiki, Kin Showa, etc.

yamazaki-doitsu-hariwake