Nos breeders partenaires

Marudo Koï Farm

Marudo Koï Farm

Représentant : Hisashi HIRASAWA

Adresse : 92-4, Sanpyonomachi, Nagaoka-Shi, Niigata-Ken, Japan 940-1136

 Variétés principalement produites : sanke, kohaku, showa, kawarimonos, hikarimonos, asagi, shiro utsuri, etc.

 hisahi-hirasawa

Hisashi Hirasawa a fait ses armes à la Daïnichi Koï Farm. Pendant 18 ans il y a joué un rôle important en contribuant à établir les lignées de Yojiro Daïnichi; durant cette période, les Daïnichi gosankes ( kohakus, sankes et showa ) sont devenus gargantuesques.
A l'époque, Daïnichi n'était pas très connu mais avait déjà établi ses propres bloodlines et M. Hirasawa se dit particulièrement fier d'avoir participé au développement de la Dainichi Koi Farm.
Les kois d'aujourd'hui ne doivent pas seulement être jolis et bien colorés: le body shape ( forme du corps ), une croissance importante, et donc une taille imposante sont devenus obligatoires et la Daïnichi Koï Farm a créé les bases de ce type de koi contemporain.

showas-marudo

Après des années au service de cet éleveur réputé, Hirasawa n'a désormais plus rien a prouver: ses poissons sont très prisés et souvent primés dans les koi-shows. Il fonde alors en 1970 sa propre compagnie, la Marudo Koi Farm.

marudo-koi-farm

Son fils aîné Toshihiro le rejoint bientôt sur la ferme, ainsi que sa fille, Keiko, en 2000.
Ses enfants sont de véritables passionnés des nishikigois. Plus jeunes ils n'attendaient qu'une seule chose: travailler avec leur père. Ce sont aujourdhui deux piliers de la société, Toshihiro travaillant plutôt sur les mud ponds et Keiko dans les différentes green houses avec son père. Madame Hirasawa ( ci-dessous  avec Keiko ) apporte elle aussi son aide très régulièrement sur la pisciculture. Hisashi emploie également deux salariés et, chose singulière, il prend régulièrement des étudiants en apprentissage à la ferme ( ce qui est un signe d'ouverture d'esprit et de grande modernité ).

keiko-marudo

Quand Hisashi Hirasawa s'installa, les investissements nécessaires à sa nouvelle entreprise étaient très importants, il décida alors de mettre toutes les chances de son côté, en proposant à ses futurs clients une gamme très large, composée d'une dizaine de variétés diffèrentes: principalement des gosankes ( kohaku, sanke, showa ), mais aussi shiro utsuri, kujaku, ogon, chagoï, ginrin kohaku et plus rares, mukashi ogon et gin matsuba.

gin-matsuba-marudo

kawarimono-marudo

karashi-goi-marudo

beni-goi-marudo

ogons-marudo
Trente ans plus tard, la Marudo Koï Farm propose bien plus de variétés, elle est d'ailleurs bien connue pour ses kawarimono géants. Mais si Hisashi Hirasawa produit des kawarimono et hikarimono, c'est pour "faire tourner la boutique" en répondant à une demande commerciale ( en particulier à la clientèle Anglo-saxone friande de très grands kawarimonos ), ces variétés étant pour lui simplistes à produire. Il y a quelques temps, Hisashi Hirasawa a expliqué à Marck Gardner ( Niigata Nishikigoï ) lors une interview : " Produire des kawarimonos est un peu dévalorisant pour un éleveur, tant leur élevage est "facile". Produire des gosankes de très belle qualité, en améliorant sans cesse les blood-lines est un challenge qui me plait beaucoup plus."

Hirasawa San a vraiment réussi à améliorer la qualité du beni (rouge) et le body shape de ses poissons, qui possèdent une élégance rare: on peut désormais véritablement parler de "style Marudo" ou de Marudo "brand".

showa-marudo

showa-show-class-marudo

kohaku-marudo